Le Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSSH) a récemment réalisé des tests sur la qualité de l’air dans l’ensemble de ses établissements scolaires. Les résultats ont préalablement été transmis au ministère de l’Éducation.

« Le CSSSH est soucieux d’assurer la santé et la sécurité de ses élèves ainsi que des membres du personnel. En cette période exceptionnelle, il est essentiel que la qualité de l’air nos établissements scolaires réponde aux normes en vigueur », indique monsieur Jean-Pierre Bédard, directeur général du CSSSH. « Les tests ont été effectués selon les directives ministérielles, afin de mesurer adéquatement le taux de dioxyde de carbone (CO2) dans nos locaux. Les résultats sont très satisfaisants; nous pouvons constater que les mesures prises fonctionnent bien », a ajouté monsieur Jean-François Soumis, directeur du Service des ressources matérielles.

Résultats

Le CSSSH a récolté plus de 600 échantillons au sein de l’ensemble de ses établissements scolaires. Voici les résultats de l’analyse de ces échantillons :

  • Moins de 1000 ppm : 57,2 %
  • Entre 1000 et 1500 ppm : 38 %
  • Entre 1500 et 2000 ppm : 4,4 %
  • Plus de 2000 ppm 0,5 %

 

 

 

 

Il est possible de consulter les résultats détaillés par école en cliquant sur le lien ci-dessous.

Résultats détaillés par école | Concentration de CO2 (en ppm)

 

 

 

 

 

 

 

Procédure d’analyse

Pour chacune des classes, les taux de CO₂ ont été mesurés à trois reprises durant une période de cours, soit avant le début du cours et au milieu. Un troisième échantillonnage a été effectué à la fin du cours. Les résultats présentés dans ce communiqué incluent ces trois échantillons.

Le ministère de l’Éducation juge acceptables des concentrations de CO2 inférieures à 1500 ppm. Toutefois, les centres de services scolaires sont invités à prendre des mesures afin de viser la cible de 1000 ppm. Lorsque les résultats atteignent 2000 ppm, des actions doivent être prises dans un délai d’une semaine.

Actions prises

Afin d’assurer la meilleure qualité de l’air dans les classes, les membres du personnel ont été invités à appliquer toutes les mesures prescrites. Dans le cas des établissements disposant d’une ventilation mécanique, le CSSSH s’est assuré du bon fonctionnement et de l’efficacité de celle-ci. Dans le cas des établissements avec une ventilation naturelle, l’ouverture des fenêtres et des portes est appliquée, tel que recommandé, afin d’assurer le renouvellement de l’air. L’ensemble des mesures sanitaires mises en place pour freiner la propagation de la COVID-19 contribue également à assurer la santé et la sécurité de tous.